Hydrolyse enzymatique et fermentation simultanées (SSF) en bioréacteur

La production d'éthanol à partir de matière première lignocellulosique (comme le bois) est un processus se déroulant en deux phases, à savoir : l’hydrolyse enzymatique destinée à libérer le sucre, suivie de la fermentation proprement dite. Afin de gagner du temps et d’éviter l’acquisition de deux appareils pour cette opération, il est judicieux de combiner ces deux étapes dans un système unique appelé SSF (Simultaneous Saccharification and Fermentation).

Un mélange optimal des différents substrats

Un bioréacteur pour SSF nécessite un moteur très puissant. C’est la seule manière de mélanger de manière optimale après l’hydrolyse aussi bien des substrats hautement visqueux à forte teneur en matière sèche que des liquides. Les solides pouvant se comporter de manière très différente lorsqu’il s’agit d’effectuer un mélange, c’est la raison pour laquelle nous proposons différents agitateurs.

Régulation de la température pour les milieux sensibles contenant des solides

Les substrats contenant des solides présentent un transfert thermique moins important que les liquides. Un contrôle simple et précis de la température à la fois du substrat et de la double enveloppe du réacteur garantit une régulation optimale de la température de l’ensemble du bioprocédé. Il évite ainsi toute surchauffe de la paroi intérieure de la cuve et préserve l’intégrité des enzymes.

Un port de grande taille pour faciliter l’introduction des substrats

L’introduction de solides dans des bioréacteurs conçus pour les liquides peut parfois s’avérer problématique. C’est pourquoi ce bioréacteur pour SSF est équipé d’un port particulièrement large dans le but de faciliter le remplissage de la cuve de culture.

Analyse du processus d’hydrolyse

Le bioréacteur enregistre le couple moteur en temps réel et permet d’obtenir des informations sur la viscosité du milieu de culture et ainsi, sur le processus d’hydrolyse. Initialement élevée, la viscosité d’un substrat contenant des solides diminue à mesure que l’hydrolyse enzymatique progresse, jusqu’à liquéfaction du milieu. Ces informations permettent par exemple de déterminer le moment optimal pour introduire les levures et démarrer la fermentation.

Le moyen efficace de produire du biocarburant

Contactez-nous pour des renseignements détaillés
Capacité VT
Confirmation du couple moteur
Logiciel pour bioprocédés souhaité

Remarques
Offre
Veuillez m'envoyer une offre.

  ⃰ Champs requis

Le moyen efficace de produire du biocarburant
Contactez-nous pour des renseignements détaillés

Votre solution pour l'hydrolyse et de fermentation enzymatiques

Labfors 5

Labfors 5

Version pour des substrats solides et bioprocédés enzymatiques

  • Moteur très puissant pour un mélange optimal

  • Port de 40 mm pour faciliter l'introduction de solides

  • Régulation progressive et précise de la température

  • Confirmation facultative du couple moteur

Techfors

Techfors

Bioréacteur pilote construit individuellement en fonction de vos besoins

  • Cuve en acier inoxydable avec volume total jusqu’à 1000 l

  • Sélection d’agitateurs, de diffuseurs et de ports

Cela pourrait également vous intéresser:

Good Bioreactor Design: How It Creates An Outstanding User Experience

10 Things to Consider When Buying an In-Situ Sterilizable Bioreactor

How to Clean Your Incubator Shaker

La philosophie modulaire de la gamme Labfors nous donne une souplesse extraordinaire.
Prof. Dr. Christoph Herwig - Responsable génie biochimique, Université technique de Vienne, Autriche

«Ce bioréacteur a été développé en étroite collaboration avec les chercheurs. Nous avons ainsi atteint un niveau d’optimisation qui répond aux exigences spécifiques des bioprocédés enzymatiques ou sur matières solides..»

Simon Egli — Directeur des ventes

Contactez-nous


* Champs requis